Tradition

La Tradition, dans le sens de la transmission, est un point central de l’Art en Polynésie.

De génération en génération, tel un héritage, le véritable « savoir-faire » se transmet à travers des gestes ancestraux, fins, habiles, authentiques.

Les techniques n’ont quasiment pas changé. Les gestes sont les mêmes, précis, exactes. Ce n’est pas quelque chose que l’on apprend dans les livres, mais quelque chose que l’on voit dès tout petit, un secret familial.

La tradition veut que l’on ne créée que quand le « mana », l’inspiration, est là. La pièce sculptée doit avoir cet aura propre à son Artiste. Elle a une relation avec le sacré.

Bien qu’aujourd’hui la sculpture soit destinée aux objets du quotidien (comme le umete ou le penu) ou à être exposée (Tiki, Tapa) elle n’en perd pas moins de sa magie, de cette part merveilleuse des légendes ancestrales qui nous bercent toujours.

Marquisien en train de prier sur un Tiki en pierre